site du nouveau collège de Bethoncourt,

Participez à l’enquête publique,

pour y noter vos observations et propositions, avant le 2 déc, sur le sitehttps://www.registre-dematerialise.fr/2069

Vous pouvez aussi vous rendre aux permanences du commissaire enquêteur, à l’annexe mairie ce mercredi 18 de 14à 17h ou le samedi 2déc de  17h à 20h .

les observations et propositions du champ à l’assiette déposées le 18 nov

Cette enquête publique porte sur la modification du PLU, pour cette zone dite des Feunottes, actuellement cultivée, d'une surface totale de 15 ha et classée, depuis 2015, en AUZ, c'est à dire à urbaniser dans un avenir plus ou moins lointain afin de permettre l’implantation du collège sur une surface de 4 Ha.

Le reste des parcelles de cette zone représente donc, environ, 11ha.

Neolia, bailleur social est propriétaire d’une parcelle de 3 à 4 ha sur laquelle il envisage un lotissement qualifié de «haut de gamme». Ainsi, 7 ha de terres qualifiées de «terres agricoles de bonne valeur agronomique (d’après la carte des valeurs agronomiques produite par la Chambre d’Agriculture dans le cadre de l’élaboration du SCoT Nord Doubs)» restent disponibles mais risqueraient d'être artificialisés par une nouvelle urbanisation non nécessaire pour la Commune et d'ailleurs, non souhaitée par son Maire et sa Municipalité.

En regard des enjeux climatiques actuels et de la nécessaire Autonomie alimentaire du bassin de vie (Pays de Montbéliard), on ne peut pas laisser ces terres arables disparaître.

-Alors que chacun s'accorde à dire que nous devons nous orienter vers une agriculture saine et respectueuse de l'environnement,

- alors que les problèmes de santé, liés notamment à la «malbouffe» impactent dangereusement l'avenir de nos enfants, - alors que les épisodes de sécheresse, de plus en plus fréquents sur notre territoire proviennent, pour une bonne part d'une urbanisation dévorante et galopante,

nous pensons que ces terrains doivent être dévolus à l'agriculture nourricière.

Cette surface permettrait d'installer des activités de maraîchage, principalement, ce qui aurait le mérite d'approvisionner la cantine du Collège et d'apporter un contenu pédagogique sur le respect du vivant, en lien avec l'équipe d'enseignants mais aussi de fournir des produits de qualité aux habitants du secteur.

 

L’outil informatique «Parcel», initié par l'association Terre de liens nous indique que la restauration de 250 collégiens, avec un régime moins carné et bio, nécessite 9 ha, dont 2 ha en fruits et légumes.

C'est ainsi que nous travaillons, en concertation avec la Mairie, à l’installation d’au moins 2 maraîchers bio, voire d'autres activités (boulanger, petit magasin de producteurs locaux, marché bio, etc). 

 Nous demandons donc :

- que cette zone AUZ soit réorientée pour permettre des installations de cultivateurs bios .

- que l’eau collectée des toits du collège puissent servir à l’arrosage du maraîchage adjacent ,

- que la terre arable, décapée pour la construction soit réservée pour les projets alimentaires de la zone.

Nous demandons à être reçu par Madame la Présidente du Conseil Départemental du Doubs et par la personne responsable du patrimoine afin d'exposer nos projets d'agriculture urbaine sur cette zone.

Pour le Collectif du Champ à l'assiette

Etienne BANET

17/11/2020

version imprimable ; data/images/2020 octobre/enquete publique bethoncourt, observations champalassiette18nov.docx

en bonus les observations faites par Odile /REPONSE A enquete publique Odile .pdf

 

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot foux ? :