Les terres disparaissent, mais où vont-elles ?

Le phénomène de recul des terres agricoles est une réalité préoccupante. Les enquêtes sur l’occupation des sols menées par le ministère de l’Agriculture révèlent une diminution forte et continue de la surface agricole utile (SAU). Que deviennent ces terres, une fois transformées ?

En France le ministère de l’Agriculture réalise chaque année une de l’utilisation du territoire. Il en ressort que 52 % du territoire métropolitain est consacré à l’agriculture en 2018 alors que la SAU représentait 63% dans les années 50. Une menace plane sur les terres arables (cultivées ou labourées, jachères comprises), les prairies pâturées ou de fourrage, les vignes, les vergers, les jardins familiaux d’agriculteurs. De 91 000 hectares par an entre 1950 et 2010, la perte de surfaces agricoles s’est ralentie à 35 000 hectares par an, mais le phénomène n’en demeure pas moins préoccupant.

pour en savoir plus lire l'article de terre de liens ; https://terredeliens.org/la_disparition_des_terres.html e

et le livret : Le livret « préserver et partager la terre »

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot ejoojn ? :