vœux de lucidité, solidarité radicalité

"locataires de courte durée sur la planète terre, je vous invite à etre lucides, solidaires et radicaux..."

« Fin du monde et fin du mois, même combat. » Pour 2019, c’est Vincent Verzat, 28 ans, vidéaste et activiste de la chaîne YouTube Partager c'est sympa, qui offre à Mediapart ses vœux de lucidité, de solidarité et de radicalité, alors que la pétition « L'affaire du siècle », qui vise à attaquer l'État en justice pour inaction climatique, atteint les deux millions de signataires, un record historique. ☞ Abonnez-vous à Mediapart : https://www.mediapart.fr/abonnement

extraits :

L’heure est grave.

Car s’il n’y a plus d’espoir de s’en sortir sans dommage, il y a encore des choix à faire.

Et il nous faut faire le deuil. Le deuil de l’espoir, cette pédagogie de l’attente, ..et le seul espoir qu’il nous reste réside dans le présent. Et maintenant, il nous faut faire des choix.

Radicalité, c'est remonter à la racine, combattre le problème là d'où il provient pour ne plus subir ses conséquences à chaque nouvelle « crise ». …

Ceux qui se satisfont des petits pas, ceux qui croient encore à la croissance et aux solutions purement technologiques, ceux qui croient qu’un système d’oppression peut être amélioré ou réformé : ceux-là sont les irréalistes, les rêveurs.

... Face à cet avenir sombre, répondons par le nombre, répondons par notre humanité, par l’entraide et le partage. Répondons par la solidarité.

...je voudrais rendre un hommage particulier aux militantes et aux militants du climat. À ceux qui résistaient à la Zad de NDDL ce printemps comme à ceux qui marchaient pour le climat à l’automne, ... à ceux qui construisent localement d’autres modes de vie, solidaires, résilients.

À ces hommes et ces femmes qui depuis des années ou des semaines passent leur temps et leur énergie à se battre, je tire ma casquette :….

Mes cher·e·s compatriotes, il est peut-être trop tard. ….Je n’en sais rien. Ou plutôt, je sais deux choses ! Que tout ce que nous apprendrons à faire ensemble maintenant sera utile plus tard. Et qu’il n’est jamais trop tard pour éviter le pire.

Je sais qu’un monde à + 2 °C n’a rien à voir avec un monde à + 3 °C, et + 3 °C n’a rien à voir avec + 4 °C. La différence se compte tragiquement en millions de morts.

Je sais que chaque dixième de degré de réchauffement qu’on arrivera à empêcher, que chaque personne sauvée en Méditerranée, que chaque espace de vie et de liberté préservé par nos actions compte. Je sais qu’on a les moyens, maintenant, de le faire.

Je sais de source sûre enfin qu’il y a des milliers, peut-être des millions d’entre nous qui passent déjà à l’action ou s’apprêtent à le faire, et qui me donnent du courage pour continuer, autant que j’ai envie de leur en donner.

Françaises, Français, ou locataire de courte durée sur la planète Terre, je nous invite à être lucides, solidaires, et radicaux, pour qu’en 2019, on renverse la table.

 

 

Rédigé par Édouard le - Classé dans : - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ljacqh ? :