appel à solidarité des maraichers de Gaia à BUC

  Nous nous sommes installés, il y a moins de deux ans, avec l’idée de produire des légumes en harmonie avec la Nature. Pour le meilleur : des légumes biologiques de qualité, un sol vivant, un environnement préservé…et pour le pire : les ravageurs, des saisons peu clémentes et, dernièrement, la TEMPÊTE ! Eh oui, le 3 janvier de cette nouvelle année, la tempête Eleanor s’abattait sur notre jardin avec des rafales avoisinant les 130 km/h, si bien que nos deux tunnels30 m par 9.60 m ont été littéralement balayés. Et pour un maraîcher bio en Franche - Comté c’est une très grosse partie de son outil de production qui disparaît…Pour information, les assureurs ont du mal à assurer les structures légères et nos tunnels ne l’étaient pas…

voir le site de Gaia à Buc

   Le temps du choc passé, place à l’action! Grâce à l’aide de nombre d’entre vous, nous avons pu déblayer les restes et entamer le tri des pièces. En redressant quelques barres et après quelques journées de soudure, nous espérons, à partir des deux tunnels détruits, pouvoir en reconstruire un. Mais, pour passer le cap de cette année décisive dans notre plan de développement, nous avons besoin de notre outil de production au complet, c'est-à-dire denos deux tunnels plus un troisième déjà prévu pour cette saison avant la tempête.

  C’est pour ce deuxième tunnel manquant, d’une valeur de 6000€, que nous lançons aujourd’hui un appel à l’aide, une aide sous forme de don. Etant donné que nous ne sommes pas une association mais une entreprise vous ne pourrez pas bénéficier d’une déduction fiscale. Mais nous insistons sur le fait qu’il n’y a pas de petit don : nous croyons aux petits gestes multipliéset nous avons déjà eu la preuve que la solidarité existe encore, surtout dans les moments difficiles. Nous tenons d’ores et déjà à vous remercier pour votre soutien, qu’il soit sous forme de don ou pas. Ce soutien nous donne la force de persévérer et d’aller de l’avant. Même si nous exerçons un métier difficile, nous faisons ce travail avec passion et c’est la joie et le bonheur que nous récoltons en même temps que les légumes.

Cette catastrophe nous montre que nous sommes bien petits face à la force de la nature et que malgré tout nous devons continuer de la respecter et de la protéger car c’est elle qui nous nourrit.

   Merci à vous et à très bientôt !

   N’hésitez pas à diffuser et partager largement autour de vous.

  Pour nous faire parvenir vos dons vous pouvez le faire par courrier à :

                          EARL le champ de Gaïa, 7bis rue de la Croix, 90800 BUC

 

 

Rédigé par Édouard le - Classé dans : - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot qbehj ? :